Yassine Guth.

Début du projet : 12.2019/ Client : Yassine Guth
Type de projet : Agence de marketing digitale

Ce que le client souhaitait

Le contexte :

Yassine Guth est un des entrepreneurs web qui s’est fait remarqué sur la toile pour avoir dépassé le million d’euros de chiffre d’affaire en un an. Pourtant il était parti de 0.
En pleine expansion il me fait part d’un problème récurrent depuis environ 6 mois (si mes souvenirs sont bons) : Il a changé 3 fois d’équipe et chaque fois cela ne fonctionne pas.

Conséquences :
– Il travaille plus que ce qu’il n’en faut
– Il repasse derrière le travail de plusieurs personnes
– Il ne pas développer sa société comme il le souhaite

Donc
– perte financière dû au gain potentiel perdu,
– perte de temps à repasser derrière les gens
– fatigue « mentale » générale

Des conséquences « classiques » que n’importe quel chef d’entreprise peut rencontrer s’il travaille avec une équipe ne « l’aidant pas ».

Avoir une équipe et une entreprise qui n’est pas solide et leurs conséquences

Oui avoir une équipe « difficile » peut nous impacter aussi bien personnellement (on peut passer moins de temps en famille) que sur les résultats de l’entreprise.

D’autant plus que si vous êtes en pleine croissance celle-ci peut « plomber » votre activité. Pourquoi ? Car :
– La qualité du service/produit n’est plus aussi bon
– Le relationnel clientèle a pu perdre de sa proximité et son écoute
– Les délais sont allongés

Et bien d’autres raisons qui pourront auto-détruire votre entreprise progressivement car ce qui a pu faire votre force devient une faiblesse et que vos clients ne sont plus satisfaits.

Cependant je ne m’éterniserais pas ce le sujet ayant traité du sujet dans la conférence « comment l’augmentation du CA devient une source de problème ? »

Le travail réalisé – Ce que ISM a apporté au projet

Reprenons ici les quelques missions :

Une erreur stratégique dans sa demande

Comme indiqué au préalable l’activité étant en pleine croissance et assez difficile à soutenir il souhaitait recruter une équipe solide.

Il m’envoi une liste de 10 profils qu’il souhaite recruter. Je regarde cette liste et je lui demande pourquoi tous ces profils ? Il m’indique que c’est ce qu’il a estimé comme étant ses besoins « réels ».
Là était la 1ère grosse erreur…Il avait fait une mauvaise estimation de ses besoins.

Je lui propose de revoir ses réelles besoins avant de faire ce recrutement. Il accepte.

J’ai une méthode spécifique pour établir les besoins en recrutement quelques soit le secteur d’activité. Je l’applique.
Résultat : Il n’a besoin que de 3 à 4 personnes dans son équipe.
Gain économisé : 6 à 7 salariés donc en gain financier on peut facilement chiffrer cela à plus de 10k par mois.

Est-ce que mon estimation était bien réelle et ajustée ? Oui car passer de 10 à 3 salariés c’est énorme.

La réponse est oui car lui même l’a reconnu et le temps m’a vraisemblablement donné raison.

Portée d’attention

Deux points avant de continuer :
– Beaucoup de chefs d’entreprise estiment mal leur besoin. Ceci peut concerner aussi leur besoin pour une campagne marketing, une campagne de recrutement, une machine ou un logiciel à intégrer et bien d’autres éléments propre à leur entreprise. La conséquence est qu’ils peuvent vite perdre en argent et en fatigue mentale inutilement.
– Quel que soit la demande dont on me fait part (campagne marketing, RH, management, logistique, process de travail etc) je prends toujours le temps de faire un mini-audit de la situation actuelle afin d’estimer les besoins et problèmes réels.

Economiser 6 à 7 salariés et après ?

La 1ère étape était donc d’estimer les besoins selon la situation. Après avoir effectué cette « économie » (en supprimant « l’inutile ») la 2nde étape consistait désormais à élaborer la stratégie de recrutement à savoir :
– Quelle approche avoir ? Plusieurs propositions ont été faites en ce sens
– Par quel biais ? (Web, présentiel etc)
– Pour quelles fiches de postes et date de recrutement ?

Après plusieurs propositions pour toucher la « cible » une stratégie a été adoptée et mise en place.

Une approche web classique et une autre basée sur des partenariats a été mise en place.

Une approche web classique et une autre basée sur des partenariats a été mise en place.

Concernant la partie web un tunnel de vente a été mis en place avec :
– Un questionnaire assez long et spécifique pour trouver des candidatures pertinentes : Malheureusement dans beaucoup de cas les recruteurs posent des questions très basiques mais peu de questions faisant réellement ressortir la personnalité et la compétence de la personne. Conséquence : Certains ne se basant quasi-uniquement que sur des jolis CV regrettent leur choix car le CV n’était pas en adéquation avec ce que la personne est réellement.
– Un traitement des questionnaire
– Un mailing

Le questionnaire avait permis de filtrer les candidats. Ceux ci passaient en moyenne plus de 30 minutes dessus.

Une fois le filtre effectué une présentation a été effectuée de tous ceux dont les profils étaient intéressants.

A partir de là une session recrutement en présentiel avait été organisée.
Celle-ci a permis de faire un 2nd filtre utile car même en répondant à un questionnaire le ressenti en face à face peut être très différent.

Quelques derniers profils ont été sélectionnés jusqu’au recrutement final.